Rétrospective de la saison 2019-2020 

Mars à juin 2020

COVID 19 : Vivre le confinement avec Et Caetera

Je m’en souviens comme si c’était hier, c’était un jeudi, le jeudi 12 mars 2020. Je m’en souviens car le jeudi, c’est notre jour de répétition et c’est pendant celle-ci que la nouvelle est tombée. A partir du lundi 16 mars 2020, les écoles seraient fermées et nous entreront dans un confinement progressif.

Heureusement, la répétition intensive qui devait avoir lieu ce samedi était maintenu (enfin, pour le moment). En effet, vous connaissez tous l’expression « La nuit porte conseil » et bien là, nous en avions la preuve. Le vendredi matin, un mail nous parvenait pour nous annoncer l’annulation de cette répétition intensive. A ce moment-là, je me souviens qu’il y a eu de nombreuses protestations car nous ressentions une énorme frustration bien que, en notre fort intérieur, nous savions tous qu’il s’agissait d’une sage décision.

Le samedi soir, le premier ministre, Edouard Philippe, annonçait la fermeture des bars, restaurants, lieux culturels… et, tandis que notre président, Emmanuel Macron, faisait un discours le lundi soir pour nous annoncer que nous étions en Guerre, nous, choristes, nous, etcaeteriens et etcaeteriennes, avons décidé de vivre ce confinement comme une aventure.

L'aventurier

L'aventurier

Lire la vidéo

Puis, les minutes sont devenues des heures, les heures, des jours et les jours, des semaines.

Le temps paraissait long.  

Certains d’entre-nous étions confinés dans une maison avec jardin, d’autres dans un appartement de 20m². Certains étaient en ville, d’autres à la campagne. Certains étaient en famille, d’autres vivaient seuls.

Nous avons alors compris que pour faire face à ce virus responsable de milliers de morts partout dans le monde, pour que les infirmières et autre personnel médical partent au front chaque jour pour sauver des vies, pour que les commerçants de denrées alimentaires continus à nous servir et pour que tous ceux qui étaient en chômage partiel ou complet parviennent à subvenir à leurs besoins, il nous faudrait être F.O.R.T.