ASSOCIATION ETCAETERA
ASSOCIATION ETCAETERA

LES ALTIS

Sont le sel du monde, du moins le croient-elles. Ce sont des personnes simples, qui porteraient des jeans au concert si on les y autorisait. La position des altis est unique dans le chœur : elles ne peuvent jamais se plaindre d’avoir à chanter trop haut ou trop bas et elles n’ignorent pas que tous les autres pupitres trouvent la partie d’alto pitoyablement facile. Mais les altis savent qu’il n’en est rien et que lorsque les sopranes s’égosillent sur un La, elles doivent chanter des passages compliqués, pleins de dièses et de bémols, avec des rythmes impossibles, ce que personne ne remarque parce que les sopranes chantent trop fort ainsi que les basses. Les altis se font un malin plaisir à conspirer pour faire baisser les sopranes. Elles ont une méfiance innée à l’égard des ténors, car ils chantent presque dans la même tessiture qu’elles, mais ils croient avoir un meilleur son. Les altis aiment les basses et elles chantent volontiers en duo avec eux – de toute façon, le chant des basses ne sonne que dans le grondement et c’est le seul moment où elles ont vraiment une chance de se faire entendre. Un autre sujet de plainte des altis est qu’elles sont toujours trop nombreuses ; elles ne peuvent par conséquent jamais chanter vraiment fort.