Rétrospective de la saison 2018-2019 

23 au 26 mai 2019

1280 choristes se produisent sur la scène du

Théâtre Antique d'Orange

Deux soirs à l’affiche !

 

Sur un week-end complet, du 23 au 26 mai 2019, nous avons la chance de rentrer dans le monde du spectacle en tant que choriste dans une aventure à la fois humaine et musicale de Goldman Story. Au programme, un concert hommage à Jean-Jacques Goldman proposé par Spectacul'art avec vingt chorales, un chœur junior et, cerise sur le gâteau, Emmanuel Moire en solo et … les musiciens de Goldman. Vincent Fuchs, directeur artistique assisté des chefs de chœurs, dirige ces deux soirées dans un lieu chargé d'histoire : le théâtre antique d'Orange.

 

La chanson "Veiller tard", superbement orchestrée, ouvre le spectacle, précédée de la voix du violon. Une chanson douce et poétique qui remplit le lieu d'une écoute palpable et solennelle. En prime, le spectacle saisissant des 1280 choristes, dignes statuaires de la couronne, cravates noires sur fond de chemises blanches qui se détachent impeccablement dans la nuit noire, éclairés par les lumières d'autres artistes, ceux de la technique. Instant magique, quand l'éclairage par vagues de lumières sur le théâtre antique dévoile, par moment et d'une façon inattendue l'espace d'une ou deux secondes, les milliers de personnes sur les gradins.

 Nous dominons, à l’instar des statues antiques, le public composé de 7 500 personnes sur les gradins, appelés autrefois cavea. Pour le public, la surprise du tomber la chemise (pardon, le manteau) pensée par les promoteurs, provoque un émerveillement total.

"Famille" vient planter le décor avec la chorale enfants, les retrouvailles en famille avec un public averti. "Il changeait la vie" emporte le public avec des harmonisations à couper le souffle, suivi de "Nos mains", une ode à la tolérance. "Ensemble" ensuite chanté en canon, comme un requiem pour des retrouvailles. Puis "Les gens qu'on aime" nous exhorte à dire aux gens qu'on aime qu'on les aime, avant qu'il ne soit trop tard, acte bien plus difficile que de passer son temps à médire. Après « l'Envie » qui a décuplé notre envie de chanter, un Medley de Goldman est le tour de chants et d'horizon des plus grands tubes du chanteur.

Moment d'anthologie lors de "A nos actes manqués", avec des pas de danse, esquissés par Vincent Fuchs qui dirige ce titre au moment de la musique créole et fait sensation en dansant comme un vrai professionnel. Pour « La musique est bonne », le public est debout pour danser et chanter. Retour à la quiétude avec "En passant", dernière chanson faisant écho à la première par sa profondeur, sa philosophie et sa nostalgie. Émerveillement des yeux avec une myriade de petites lumières allumées dansant dans le noir grâce aux mains du public invisible et à celles des choristes en miroir ; magnifique et magique ! Une osmose entre choristes et public avec les lumières qui brillent comme "brillent les feux de nos espoirs" ! La même émotion où pointe dans les cœurs la nostalgie de la fin, qui traverse les chansons de Goldman, le fil rouge de ses compositions. Des effets spéciaux colorés sont projetés sur le mur des … souvenirs comme autant de messages surgis du passé et des textes de Jean-Jacques !

 

On peut dire qu'on a "Veillé tard", en "Famille" avec "Les restos du cœur », que Vincent Fuchs "Il Changeait la vie", que "Nos mains" se sont ouvertes, qu'on a chanté "Rouge" privilège à la liberté, qu’on était sous la beauté de la chanson "Sois tranquille" que chantait Emmanuel Moire avec nos accompagnements mettant en relief le majestueux et imposant "N'oublie pas, n'oublie pas, je suis là, je suis là", je suis là, là". On peut dire aussi qu'on a chanté un "Mash up Il y a" de tendresse « Ensemble », qu'à un moment ça a fait "Un, deux, trois" avec "Les gens qu'on aime », qu’il y a eu "L'envie" de faire ce "Medley", qu’avec certitude ou sans conteste on a eu des "Actes manqués" surtout "Quand la musique est bonne". Mais on peut dire de tout cela que c'était juste "En passant".

Comme un livre qu'on a fini, on reste dessus un moment, un espace de troisième temps qu'on s'invente, jusqu'au moment où il faut passer à une autre histoire.

"Dans ton histoire … dans ton histoire …, garde en mémoire… garde en mémoire … notre au-revoir … notre au- revoir ».

 

"PAS ASSEZ … PAS ASSEZ ... PAS ASSEZ ... PAS ASSEZ … PAS ASSEZ"

30 et 31 mars 2019               Voyage à Angers (et ses alentours)

 

Proposition 2019 du tour operator :

48 Heures sur les Chemins d’Amélie

 

              

Séjour proposé sur dernier week-end de mars, celui du changement d'heure (dans le mauvais sens …) exactement deux ans après une première rencontre avec une chorale de prédilection, celle d'Amélie Lucas, pour un partenariat qui se vérifie déjà depuis plusieurs années avec la chorale Et Caetera de Salvatore Bonomo. Deux jours entiers d’un week-end angevin en plusieurs étapes avec le soleil, notre partenaire fiable.

 

               

Arrivée le Samedi

Pique-nique ensoleillé sur les bords de la Maine face au château d'Angers. En option, les téméraires pourront prendre l'ascenseur pour découvrir un panorama sur la cité et arrivée avec une répétition à l'italienne (à l'image de Salvatore Bonomo).                                  Dîner proposé en salle ou à l’extérieur.

En soirée

Concert avec le Chœur des Anjoués : alternance sur scène des chants d'Et Caetera avec ceux des Anjoués et des chants communs - une formule innovante et plaisante qui met l'accent sur le partage des chœurs.

Et au programme :

. En première partie, " La même" et les fameuses boîtes dont l'homme est soi-disant fait n’auront plus aucun secret pour vous. Vous pourrez répéter sous la houlette d'Amélie et Salvatore des chants très appréciés du public tels que "Le Jerk" ; "I'm still loving you" ; "Octobre" ; "Julie la petite olive" ; "Lettre à France" ou "Emmène-moi".

. En deuxième partie, "Chanter" et "Je m'appelle Bagdad" que vous entonnerez avec les Anjoués pour un moment d'émotion. "Vous m'emmerdez" vous em...dera … à souhait mais, façon d'assumer dans l'interprétation ce qui est chanté. "I'm just a gigolo" vous plaira comme "Tomber la chemise", surtout quand le public vous accompagnera sur les refrains. Les Anjoués chanteront de belles chansons que vous aurez découvertes à l'arrivée samedi pendant leur répétition. "Zora sourit", "France Telelcom", "Fort", "Au café des délices", l'Ile Hélène".

Convivialité

Vous pourrez clore à grands renforts de bulles un concert joué à huit voix et quatre mains, accompagné par batteur, bassiste, pianiste et violoniste, ainsi que ces temps forts parfaitement articulés par les bénévoles, choristes ou non, hôtes des etcaetériens pour la nuit.

 

                

Découverte angevine

Dimanche matin, possibilité de deux visites parallèles, celle des caves d'Angers et de vignobles, ou celle du cœur d'Angers. Donc tourisme et culture vigneronne pour enchanter les uns et les autres au menu du jour.

Activité recommandée

Visite guidée du vieux « Angers » avec deux guides, Hervé et Françoise, comprenant un chemin de croix par la montée des marches vers l'église sous l'envolée "infernale" des cloches jusqu'au sommet.

A l'arrivée de la place St Clément, sur la magnifique maison d'Adam datant du XVème siècle, située tout près de la cathédrale, Place Sainte Croix, aujourd'hui "La maison des artisans d'Angers", il vous faudra compter le nombre de croix et chercher parmi les drôles de personnages sculptés sur la façade, le "Tricouillard", au pantalon baissé ! Nul doute que ce détail vous amusera en vous forçant à scruter tous les personnages sculptés sur cette maison à colombages. Point non pas de croix mais à signaler d'une pierre blanche.

Le midi

Une spécialité angevine, la fouée vous sera servie chaud dimanche midi, un pain délicieux qui se coupe en deux pour le tartiner d'un régal de rillettes agrémentées de confiture. Vous découvrirez l'alcool que boivent les angevins tout l'été, le rosé au pamplemousse, secret de leur jovialité.

                                                   

Lorsqu'une coccinelle se posera sur votre bras tandis que vous surplomberez les magnifiques jardins fleuris du château d'Angers qui vous feront face, Sylvain, paparazzi local, pourra vous prendre en photo, immortalisant ainsi à jamais un moment porte-bonheur autant angevin que divin !

           Séjour sur 2 jours - 1 nuit

           Programme du 1er Jour

           Programme du 2ème Jour

           Souvenirs de la région

02 février 2019

Il était Une Voix 13ème édition en présence de

Lili Cros et Thierry Chazelle 

AU CŒUR DE L'ACTION

 

"Il était une voix" se conjugue au présent. Chargé de mille présents, il nous fait vivre un temps sur lequel on peut compter mais qui lui ne compte pas son temps. L'aval de ce rendez-vous choral, bien connu du Mantois, qui s'étale sur un week-end entier en plein cœur de l'hiver, est à l'égal de ce qu'il a été en amont : intense. Et c'est précisément le jour de la Chandeleur qu'il va voir le jour.

 

Au cœur de l'action, … il y a du monde

A la salle Jacques Brel de Mantes-la-Ville, dans la journée, telle une société bien organisée, des coachs, des choristes, des chefs de chœur, des élus, des enfants, de la famille, des voisins, des amis, des agents de sécurité, les techniciens son et lumière. Il faut bien se rendre à l'évidence, l'activité associative a pris son rythme de croisière, telle une armée de fourmis ou d'abeilles

qui travaillent pour produire le miel associatif des chorales. Que ce soit côté hall ou côté scène, côté coulisses ou côté annexe projection, tous sont à pied d'œuvre. Plus de 300 choristes vont envahir les lieux mais pour Et Caetera, ce n'est pas un problème.

Au cœur de l'action, … il y a des conseillers

Des pointures musicales de renom vont être là tout au long de la journée pour voir, écouter et prodiguer leurs conseils de professionnels tour à tour aux six chorales invitées. Nathalie Bonnaud, Brice Baillon et Vincent Fuchs nous connaissent particulièrement puisque Salvatore fait régulièrement appel à eux, notamment pour intervenir dans notre chorale dans le cadre de formatives. Ces trois mousquetaires nous ont livré leur regard et laissé l’opportunité de réajuster notre concert d'après leur éclairage personnel.

 

Au cœur de l'action, … il y a de la randonnée

De la marche, pour une poignée de cinq choristes représentant tous les pupitres, pour la préparation de la cantine des Merisiers, pour l'accueil et le service, un Crémant de Loire frais pour mettre un peu de pétillant dans leur cœur. S’ensuit un va et vient entre la scène, le hall et la salle contigüe, aménagée en salle de concert, dotée d'un tableau géant avec projecteur pour la retransmission en direct des représentations. Les référents de chorales servent de guide et indiquent sans conteste "La voix du nord".

 

Au cœur de l'action, … il y a de l'ambiance

Une agréable ambiance le soir à l'entracte, avec le public qui se mêle aux choristes et l’occasion parfois de revoir des gens perdus de vue. En milieu d'après-midi, la venue en chair et en os de Lili Cros et Thierry Chazelle, les interprètes de "Tout va bien", titre du chant commun, relance le rythme de la journée. Ils nous ont fait la confidence de l'histoire de la chanson et à ce souvenir, l'émotion se voyait sur leur visage.

Côté bar, tous les choristes partagent un goûter avec les gâteaux faits maison. Brouhaha, rires, partage et plaisir, dégustation, tout le monde semble visiblement heureux de se retrouver dans cet espace convivial.

Le niveau sonore monte d’un cran avec l’atelier de technique vocale de Nathalie Bonnaud dans la salle de concert.

Lors de la haie d'honneur formée par tous les etcaetériens ayant pu atteindre le hall dans les temps, des sourires, des remerciements, des félicitations des spectateurs disaient leur plaisir.

Nouvelle effervescence autour du verre de l'amitié à l'issue du concert mais aussi de la journée entière. Un gâteau géant de plusieurs étages ravit les présents et se partage avec le Crémant de Loire. La "CSCP" chante avec Brice "Dans le port d'Amsterdam" …

 

Et c'est donc dans cet état d'esprit bien particulier, chargé des forces vives du bilan de l'année écoulée et de l'espérance encore intacte pour l'année en cours, que "Je m'en vais" …

Il est minuit treize, et à ce stade, tout le monde a "tombé la chemise".

Ma dernière vision de cette soirée sera celle de Salvatore juché sur une table pour être entendu et annoncer …"C'est fini" !

 

13ème édition d'Il Etait Une Voix à la salle Jacques Brel de Mantes-la-Ville, le samedi 2 février 2019